Accueil > Actualités

Les bibles et leurs usages en occident médiéval

Un point d’études latines et hébraïques



Avec Chiara RUZZIER (Université de Namur)


Discutant·e·s : Élodie ATTIA (CNRS, AMU, TDMAM) et Emmanuel BAIN (Aix-Marseille Université, TELEMME)



Jeudi 8 février 2024
14h-17h
Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, salle Paul-Albert Février.

Dans le cadre des "Séances médiévales d’Aix-Marseille", séminaire pluridisciplinaire sur le Moyen Âge.



Présentation
Les recherches autour du "Livre des Livres", la Bible, que ce soit dans les versions hébraïques (TaNaKh) ou latines médiévales (Ancien et Nouveau Testament), ont été d’abord axées sur l’édition de texte, sa critique, son histoire et son interprétation, ou encore son usage comme référent d’autorité à des fins religieuses, normatives, idéologiques, politiques. Les études philologiques et de critique textuelle biblique, très importantes par l’établissement d’un texte de référence, ont cependant souvent attiré l’attention sur des manuscrits médiévaux célèbres (Le Codex dit de Leningrad, dit codex hébreu massorétique de Tibériade (1008 e.c.), ou le Codex Amiatinus reflétant la version latine ou vulgate de Jérôme (Ve siècle de l’e.c.) souvent au détriment des (très) nombreux autres témoins du textes, plus tardifs, d’intérêt philologique moindre. Ces derniers montrent pourtant des évolutions dans la transmission et les usages socio-culturels de la Bible qu’il est bon également de considérer afin d’en apprécier toutes les fonctions. Les travaux de Chiara Ruzzier, dans la continuité des travaux d’Ezio Ornato (LAMOP), illustrent un courant historique dédié à l’analyse de la production livresque, dans le cadre d’analyses quantitatives des objets matériels et la recherche de leur signification culturelle et sociale.


Suite à la publication en 2022 de sa monographie Entre Université et ordres mendiants. La production des bibles portatives latines au XIIIe siècle (Berlin/Boston : De Gruyter, 2022), Chiara Ruzzier nous présentera la communication suivante :


Complète ou pas ? Contenu, format et usages des bibles du XIIIe siècle.



Dans un souci d’approche pluridisciplinaire et comparé, Élodie Attia fera écho en faisant le point sur ces questions en monde médiéval hébraïque avec l’exposé suivant :


Bibles complètes ou incomplètes en monde juif Ashkénaze (Angleterre, France du Nord, Rhénanie) : pour quels usages ?


Emmanuel Bain nous présentera la communication suivante :


Sens et usages de la Bible au Moyen Âge.